don-de-ma-robe-de-mariee

Le moi dernier, j’ai fait un don particulier… celui de ma robe de mariée.
Ça peut sembler bizarre de commencer mon processus de désencombrement par ma robe de mariée, pourtant c’est ce qui m’a paru faire le plus sens.

Ça faisait quelques temps déjà que je la regardait en biais régulièrement, en me disant qu’elle prenait la poussière là, entre notre armoire et le mur de notre chambre, qu’elle ne sortirait sans doute plus jamais de sa housse (pas pour moi en tout cas) et que de toute façon ça n’est pas un de nos deux garçons qui la mettra à son propre mariage (enfin, sait-on jamais… mais bon, je peux quand même partir du principe que non).

J’ai souvent pensé à la revendre, mais il n’y a pas de magasin dédié aux alentours. J’aurais pu mettre une annonce en ligne, mais plus j’y réfléchissais, moins j’avais envie d’associer cet objet à une transaction monétaire. Je trouvais que ça ne collait pas avec tout l’amour que cette robe représentait et tout le bonheur que j’ai eu à la porter. J’avais plutôt envie de partager ce bonheur et d’en faire profiter quelqu’un. Le don m’est apparu comme une évidence. La donner à quelqu’un qui a un petit budget et qui lui fera honneur en lui offrant une seconde vie, une seconde journée particulière.

N’ayant pas envie de la mettre dans un sac pour la porter chez Emmaüs (c’est tout de même ma robe de mariée…), j’ai posté une annonce sur mon groupe de licornes locales (heu… oui… faudra que je vous explique… je vous en parle très rapidement dans un prochain billet, promis!). Et après 2 visites / 2 essais, la voilà partie avec un jeune couple tout mimi ! Et quand on dit que donner, c’est recevoir, et bien c’est exactement ce que j’ai ressenti ce jour-là ! Même s’il faut avouer que je me suis sentie toute chose de la voir partir ainsi, mais je me sens aussi plus légère…

Alors voilà, même les objets les plus précieux, si on réfléchit à leur devenir et au bonheur à transmettre, peuvent faire partie du désencombrement (bien entendu, à chacune d’écouter sa propre sensibilité et de respecter son besoin de garder ou non un tel objet).

Et vous, qu’avez-vous fait de votre robe de mariée ? Était-elle de seconde main ?
Racontez-moi ! 🙂

Klelo

Salut, moi c’est Klelo. Ici, tous les avis sans jugement, bienveillants et constructifs sont les bienvenus, que nous soyons du même avis ou pas 😉

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *